soleil_vert

genre: anticipation, science fiction
année: 1973
durée: 1h35

l'histoire: En 2022, les hommes ont épuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, une pastille, parvient à nourrir la population. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir l'effroyable vérité de cette société inhumaine.

La critique :

Au même titre que certains films de science-fiction et d'anticipation, tels que 2001, L'Odyssée de l'Espace, THX 1138 ou encore Fahrenheit 451, Soleil Vert, réalisé par Richard Fleischer en 1973, fait partie des grands classiques du cinéma. A la base, Soleil Vert est l'adaptation d'un roman, Make Room ! Make Room !, écrit par Harry Harrison. Cette production, très ancrée dans son époque, donc les seventies, a bien failli ne pas voir le jour. Le scénario de départ est clairement rejeté par les studios de production, la MGM. Les scénaristes sont obligés de revoir leur copie.
Ce qui fait peur à l'auteur du livre original qui craint de voir son oeuvre dénaturée.

Qu'à cela ne tienne, au final, Harry Harrison remerciera Richard Fleischer pour le chef d'oeuvre qu'il a réalisé. Au niveau du casting, Soleil Vert réunit Charlton Heston, Edward G. Robinson, Leigh Taylor-Young, Chuck Connors, Brock Peters et Joseph Cotten. Premier constat: le film est fidèle au roman original et retranscrit parfaitement son ambiance pessimiste et anxiogène.
Soleil Vert est un film de son époque (donc encore une fois le milieu des années 1970) avec une vraie préoccupation pour Dame Nature, mais pas seulement... Le long-métrage est aujourd'hui considéré comme un classique du genre, et à juste titre !

soleil_V

D'ailleurs, Soleil Vert rencontrera un grand succès au moment de sa sortie. Il remportera le Grand Prix du Festival d'Avoriaz. Pour l'anecdote, plutôt morbide par ailleurs, Soleil Vert constitue le dernier film d'Edward G. Robinson, atteint d'un cancer à l'époque. L'acteur décédera peu de temps après le tournage. Seul Charlton Heston était au courant de sa maladie.
Par conséquent, la scène d'euthanasie dans le film a une dimension émotionnelle très forte, Charlton Heston ne simulant pas ses larmes. Ce qui rend le film d'autant plus tragique. Soleil Vert a aussi un caractère prophétique. On ne peut pas dire que le long-métrage soit particulièrement joyeux, loin de là !

Néanmoins, dans son genre, Soleil Vert reste tout simplement un très grand film qui marque au fer rouge. En dehors de Charlton Heston et d'Edward G. Robinson, déjà précités, le film réunit également Joseph Cottens, Leigh Taylor-Young, Chuck Connors et Lincoln Kilpatrick. Contrairement à la majorité des films de l'époque, qui ont souvent bien souffert du poids des années, Soleil Vert reste plus que jamais une oeuvre d'actualité. Bien triste actualité en l'occurrence puisque le film pousse un véritable cri d'alarme sur la dégradation de notre monde. Soleil Vert peut donc se voir comme une fable écologique particulièrement pessimiste. Attention, SPOILERS !

soleil_V

Dans un futur proche, la Terre ne possède plus de ressources naturelles. Les océans se sont asséchés, les plantes, les arbres et les forêts ont quasiment disparu de la surface du globe. Pourtant, l'espèce humaine tente de survivre. Le Soleil Vert, une étrange pastille, permet de nourrir en partie une population affamée et de plus en plus miséreuse.
Parallèlement, un flic, Thorn (Charlton Heston) mène l'enquête sur le meurtre d'un riche industriel. Ce crime semble être en relation avec le Soleil Vert. Thorn, aidé de son fidèle acolyte, Sol (Edward G. Robinson), va découvrir l'horrible vérité...

A partir de là, le film traite de plusieurs sujets extrêmement sérieux, entre autres la surpopulation, l'euthanasie, une planète ravagée par la folie des hommes, la disparition des livres, de l'art et de la culture, ou encore une société dictatoriale et omnipotente, qui repose essentiellement sur la force, l'armée et la répression policière. New York est décrite comme une ville sinistrée.
Les pauvres s'entassent dans les immeubles en ruines. La population crie famine mais chaque mouvement est vivement réprimandé, les contestataires étant carrément embarqués dans des sortes d'énormes pelleteuses. Le monde qui nous est décrit est absolument terrifiant. 

soylentgreen

De leur côté, les riches vivent à l'abri et peuvent encore profiter de l'eau et de la nourriture. Dans Soleil Vert, ce n'est pas seulement l'espèce humaine qui est menacée, mais également la place des hommes dans notre société. Les vieillards sont condamnés à l'oubli et à la mort. Même chose pour les femmes, considérées comme de vulgaires objets consommables.
A ce propos, ceux qui reprochent à Soleil Vert d'être machiste (je sais, je l'ai déjà lu... No comment !) n'ont vraiment rien compris à ce film ! 
Pour le reste, le scénario fonctionne comme un thriller et une enquête policière particulièrement tendue. Bien sûr, la révélation finale du film tient toutes ses promesses et délivre l'uppercut annoncé. Toutefois, on relève ici et là quelques longueurs.
Néanmoins, rien de grave. Le long-métrage peut s'appuyer sur des acteurs totalement investis dans leur rôle. 
Le duo Charlton Heston/Edward G. Robinson fonctionne à merveille. Enfin, le film contient plusieurs séquences émouvantes et réussies, parfois très dures (la mort de Sol), parfois très violentes (la fin dans l'usine ou encore la scène de l'émeute).

Note: 17.5/20

sparklehorse2

Alice In Oliver


générique soleil vert par pakita-tina