maladolescenza

 

Genre : drame

Année : 1977

Durée : 1h17 (version censurée) ou 1h33 (version originale) (interdit aux moins de 16 ans).

L'histoire : Trois adolescents découvrent l'apprentissage de l'amour et de la sexualité.

La critique :

Parmi les films italiens sulfureux des années 1970, Pier Paolo Pasolini a mis le paquet avec Salo ou les 120 journées de Sodomemais c'est au réalisateur Pier G. Murgia et son film Maladolescenza, que revient la palme du "scandale. Contrairement au film de Pasolini où il est question de pouvoir et de violence, celui de Pier G. Murgia se concentre sur l'érotisme et le jeune âge de ses acteurs. 
Ce film est qualifié comme "immoral" et "pédophile" en raison des scènes érotiques jouées par Martin Loeb, Eva Ionesco et Lara Wendel (respectivement âgés de 17, 11 et 12 ans). Il est sorti en France dans une version édulcorée. 

 

99818656

 

Ce film a connu plusieurs sorties dvd de durées variables, dont une avec une scène présente uniquement sur l'édition limitée à 666 exemplaires. Trouver ce film en dvd toutes éditions confondues est une pièce rare. La version que je possède dure 1h30. ATTENTION SPOILERS ! La première scène donne le ton en montrant Martin Loeb (frère de Caroline Loeb) complétement nu. 
Fabrizio, un jeune homme de 17 ans, retrouve Laura, 13 ans, pour passer leurs vacances ensemble. Cette année est un peu particulière car c'est leur première année de leur adolescence, l'année de leur premier émois. Fabrizio a un côté voyeur et sadique (il regardera Laura en train d'uriner, l'attachera contre un arbre, laissant un serpent arpenter le long de son corps, lui montrera la dépouille d'un oiseau que Laura avait recueilli précédemment...).

Laura malgré ses 13 ans reste encore une enfant. Tous les deux se chamaillent régulièrement. Lui veut se balader dans la forêt. Elle veut passer du temps avec Fabrizio. Lors d'une averse, le jeune couple se réfugie dans une grotte où Fabrizio déflore Laura. Il réessaie plus tard, mais la jeune fille se montre rétive car elle est sexuellement frustrée. Tout change quand Fabrizio rencontre Silvia, âgée de 11 ans. 
Fabrizio est immédiatement attiré par la nouvelle jeune fille, notamment par sa beauté et sa maturité. Laura devient la tête de turc de l'adolescent et de sa nouvelle compagne. Fabrizio et Silvia n'hésitent pas à l'humilier (ils tuent des oiseaux devant elle, ils la chassent avec des flèches, lui pissent dessus et l'obligent a regarder leurs ébats sexuels). 

 

99818669

 

Lors d'une autre averse, le trio se réfugie dans la grotte mais silvia, terrorisée par l'endroit et le chien de Fabrizio, fait une crise de panique. Ce dernier tente de la calmer mais la poignarde et la tue. Le film se finit sur un poème de Deszö Kosztolanyi. Dans ce film, les adultes sont étrangement absents. Nos trois jeunes acteurs sont les seuls et uniques protagonistes. 
Certaines scènes du film nous rappellent la genèse (Martin Loeb et Eva Ionesco courant nus dans la prairie symbolisent Adam et Eve dans le jardin d'Eden. Le serpent dans la scène avec Lara Wendel où son personnage est à la fois excité et frustré est une version imagée du serpent et du fruit défendu). On s'étonne que Pier G. Murgia ne soit pas allé jusqu'au bout de ses intentions en insérant des scènes pornographiques. Mais le réalisateur ne veut pas transformer son film en une oeuvre pédophile (pas de scènes pornographiques mais érotico soft). Néanmoins, l'érotisation des corps des jeunes interprètes et le jeu d'actrice d'Eva Ionesco, suffisent à rendre mal à l'aise le spectateur. 
Malgré son côté scandaleux et sulfureux, Maladolescenza reste un film tout à fait recommandable.

Note : 13/20

Leatherface1974 Gegeartist