bride of frank

 

Genre : comédie, horreur (interdit aux moins de 18 ans)

Année : 1996

Durée : 1h29

Synopsis : Le quotidien d'un vieillard nommé Frank Meyer où nous suivons son parcours : son travail, ses sorties mais aussi... ses meurtres.

La critique :

Steve Ballot est un réalisateur peu connu du grand public, il n'a réalisé qu'un seul film, The bride of Frank, un film d'horreur dont je vais vous parler aujourd'hui. ATTENTION SPOILERS : Frank Meyer est un vieillard travaillant comme cariste dans un entrepôt. Nous suivons alors son quotidien semé de meurtres plus horribles les uns que les autres.
Les premières minutes du film montrent Frank en train d'inviter une fillette dans son camion. Au cours du chemin, Frank demande à la fillette un baiser et si elle le trouve beau. Cette dernière, refusant ses avances, finit par mettre en rogne notre vieillard, qui la frappe à la tête avec une matraque, laissant une hémorragie, et l'assassine en l'écrasant avec son camion.

Après ce premier meurtre sordide, Frank prend le cerveau de la gamine qu'il dévore goulûment. Fêtant son anniversaire avec ses collègues de travail, Frank est dérangé par un nerd qui se permet de troubler sa petite fête. Frank décide de répliquer à sa manière. Avec ses collègues, il enroule le corps du nerd avec du film transparent, l'attache, frappe sa tête avec une planche en bois, le décapite avec un couteau et se soulage en coulant quelques bronzes sur le cadavre. 
Malgré son grand âge, Frank est toujours célibataire et cherche désespérément l'âme soeur. L'arrivée d'une femme dans l'équipe donne une lueur d'espoir à Frank. Malheureusement, celle-ci se moque de lui, l'insulte, le gifle et lui donne quelques coups de pieds. Revanchard, notre grand père lui plante un couteau dans la gorge.

The-Bride-of-Frank-1996-movie-5

Ensuite, c'est un travesti qui vient sur le lieu de travail de Frank afin de le séduire. Ne sachant pas que c'est un homme, Frank se laisse draguer. Mais il s'aperçoit de la supercherie, Frank arrache le visage du travesti et le tue en lui brisant la nuque. Enfin, c'est une autre femme qui fait un striptease devant Frank. Le vieillard commence à s'exciter et à vouloir lui toucher les seins.
Hélas, cette dernière refuse, le ton monte et Frank lui arrache un oeil qu'il mangera par la suite. Sadique et p
ervers, Frank sort son sexe et pénètre la jeune femme décédée. Finalement, après plusieurs échecs et tentatives, Frank s'énamoure d'une autre femme. Contre toute attente, les deux tourtereaux finiront par se marier.

The bride of Frank est un peu un mélange entre les films de John Waters, les débuts d'Andreas Schnaas et les productions Troma. Malheureusement, le film présente de nombreux défauts. Les agressions au ralenti donnent peu de crédibilité aux meurtres. Malgré son côté amateur, The bride of Frank a été projeté dans quelques festivals indépendants et a même intéressé les studios Troma, qui ont proposé à Steve Ballot un contrat de distribution. Mais le réalisateur refusa.
Le film est sorti en vhs dans des versions piratées, mais est sorti récemment en dvd avec quelques bonus. Bref, The bride of Frank pourra éventuellement satisfaire les amateurs de pitreries gores et grotesques. Les autres sont priés de passer leur chemin et d'aller faire un petit tour. 

Note : 09/20

Leatherface1974 Gegeartist