un-seul-deviendra-invincible-3---redemption-16827

 

genre: action, boxe, arts martiaux (interdit aux - 12 ans)
année: 2010
durée: 1h36

l'histoire : Huit combattants d’élite sont réunis dans une même prison par un mystérieux syndicat qui organise des combats clandestins avec à la clé : la liberté pour le vainqueur et des millions de dollars aux organisateurs. Blessé physiquement et moralement par son dernier combat, Boyka débarque dans cet enfer et il devra montrer tous ses talents pour conquérir sa liberté.  

La critique :

En l'espace d'une petite dizaine d'années, le réalisateur, Isaac Florentine, est devenu la nouvelle référence du film d'action et d'arts martiaux, tout du moins, aux Etats-Unis. La plupart de ses films sont sortis directement en vidéo, mais ont néanmoins connu un certain succès auprès des fans. C'est en 2006 qu'Isaac Florentine commence à faire parler de lui, avec Un Seul Deviendra Invincible 2 - Dernier Round.
Cette suite se révèle supérieure à son prédécesseur, ce qui n'était pas trop difficile. Isaac Florentine réunit deux acteurs rompus aux combats et aux arts martiaux : Michael Jai White et Scott Adkins. Résultat : ce second volet s'impose rapidement comme une véritable référence auprès des fans acharnés du genre.

La raison ? Pour la première fois, un film de combat américain propose des affrontements "mano-à-mano", ce qui confère aux matches de boxe un certain réalisme. Surtout, avec Undisputed 2 (c'est le titre original du film), Isaac Florentine détient un nouveau héros fort en gueule : Yuri Boyka. Il est le bad guy de service dans ce second chapitre.
Avec Un Seul deviendra Invincible 3 - Rédemption, réalisé en 2010, le boxeur russe trouve enfin un premier rôle digne de nom, tout comme sa nouvelle star, Scott Adkins. Avec un tel guerrier abonné aux "bourre-pif", Isaac Florentine vient de dénicher sa nouvelle égérie des films de baston. 

a42

Un seul deviendra invincible 3 est évidemment attendu au tournant par les fans. Ils peuvent être rassurés. Undisputed 3 est même supérieur à son modèle. Ce troisième volet reprend les choses là où elles s'étaient arrêtées. Attention, SPOILERS ! Huit combattants d’élite sont réunis dans une même prison par un mystérieux syndicat qui organise des combats clandestins avec à la clé : la liberté pour le vainqueur et des millions de dollars aux organisateurs.
Blessé physiquement et moralement par son dernier combat, Boyka débarque dans cet enfer et il devra montrer tous ses talents pour conquérir sa liberté. Certes, le scénario n'est pas forcément le gros point fort d'Un Seul deviendra Invincible 3

Cependant, un petit effort a été réalisé dans l'écriture du script, qui reste toutefois assez linéaire et prévisible. Sur ce dernier point, le film n'évite pas les clichés habituels, notamment avec ce boxeur français qui se nomme Jean Dupont... En dehors de ces petits détails qui prêtent évidemment à sourire, Undisputed 3 n'a rien à voir avec un nanar.
Isaac Florentine reprend la formule de son prédécesseur. Les combats se distinguent donc par leur réalisme, avec des affrontements très violents et sanglants, dans la pure tradition du "mano-à-mano". Le long-métrage peut donc s'appuyer sur des chorégraphies impressionnantes, parfaitement réglées et maîtrisées par Isaac Florentine, qui connaît désormais son sujet.

a114

Troisième chapitre oblige, le cinéaste accentue les séquences de baston, sans oublier ses personnages. A ce sujet, la star du film, c'est encore une fois Yuri Boyka. Visiblement, Isaac Florentine a pour objectif de réaliser une anthologie ou plutôt une mythologie autour de ce boxeur charismatique et hors-pair. "Je suis le meilleur combattant du monde", déclare notre nouvelle montagne russe, à l'agilité impressionnante et d'une vélocité rarement égalée.
Dans la peau de ce personnage laconique mais néanmoins attachant, Scott Adkins trouve enfin un rôle à la mesure de son talent et de son potentiel. Pas sûr que l'acteur retrouve un tel personnage par la suite, tant ce dernier "bouffe" littéralement le film et au passage ses adversaires.

Pour contrarier un peu ce boxeur redoutable, Isaac Florentine lui associe un certain Turbo, qui porte si bien son nom. Vif comme l'éclair, combattant aguerri, lui aussi décime ses opposants avec des uppercuts violents et des combinaisons à couper le souffle. Vient également s'ajouter un colombien, le "bad guy" du film, interprété par Marko Zaror, un autre expert en arts martiaux.
Le combat final entre ce boxeur colombien et Yuri Boyka tient toutes les promesses annoncées. La Russie contre la Colombie : un match qui sent la poudre (Oui, je sais...). Si le film est parfois assez maladroit dans sa narration et dans certains choix (par exemple, la fin sous forme de happy-end n'est pas forcément la partie la plus réussie...), il exerce néanmoins un grand pouvoir de fascination par les combats qu'il propose, tout en restant dans un esprit assez moderne et commercial.
Les matches de boxe s'inscrivent dans l'air du temps et s'apparentent davantage à des combats sponsorisés par l'UFC. Mais ne boudons pas notre plaisir. Dans son genre, Un Seul Deviendra Invincible 3 reste tout à fait recommandable et même indispensable pour les amateurs du genre. Isaac Florentine confirme les espoirs placés en lui.

Note: 14/20

sparklehorse2 Alice In Oliver