Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd'hui, Cinéma Choc vous propose un billet un peu particulier. En effet, après plusieurs mois d'absence, notre ami, auteur et collaborateur, Inthemoodforgore, ne nous a pas oubliés. Il m'a a envoyé un mail privé et a tenu à délivrer le message suivant :
Chers amis cinéphiles. Comme vous l'avez constaté, je suis absent du blog depuis près de 6 mois. De graves problèmes familiaux m'ont d'abord coupé toute envie de correspondre avec l'extérieur. En effet, j'ai perdu ma nièce (dont j'étais très proche) de façon dramatique, le 10 septembre 2016. Déjà, à l'époque de Naveton Cinema, j'avais eu l'immense douleur de voir ma soeur adorée emportée par une saloperie nommée cancer, en novembre 2013. Ainsi, sa fille aînée a décidé, de sa propre volonté et à 38 ans à peine, de rejoindre sa maman. Bien que très difficile à accepter, c'est un choix qu'il faut respecter.
Mais dieu, que c'est dur... 
Puis, après une grave dépression et une perte de poids de plus de 30 kilos, j'ai repris peu à peu un semblant de goût à la vie et à ma passion première, le cinéma. Mais pour tout vous dire, le coeur n'y est plus (ou pas encore). Ma "légendaire" collection de dvd ne s'est guère étoffée en six mois et je n'ai plus le courage de visionner des films à la chaîne comme je le faisais il n'y a pas si longtemps. Un film par semaine et encore...

Pour couronner le tout, mon absence du blog m'a été rédhibitoire puisqu'elle m'a condamné à ne plus être reconnu par Canalblog car ni mon pseudo ni mon adresse mail ne semblent être autorisés à l'accès de Cinéma Choc. Me voilà donc banni, résigné à lire les articles et à suivre vos débats en tant que simple spectateur; moi qui fut si longtemps un acteur et un agitateur (pour ne pas dire un polémiqueur) de ces deux blogs très chers à mon coeur. A ce sujet, je déplore la baisse inquiétante de commentaires sur les articles. Ressaisissez-vous que diable !
De "mon temps", Cinéma Choc déchaînait les passions et alimentait des débats frénétiques. Je déplore également les "disparitions" (temporaires, je l'espère) de Gossip Coco, Guillaume, HDEF et de quelques autres. Heureusement, tout n'est pas négatif pour autant puisque c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai vu que Taratata assurait la relève, avec des chroniques d'un très haut niveau. J'étais sûr que ce "petit" ferait du chemin sur le blog ! Je l'en félicite.

Heureux également, de revoir des commentaires réguliers de Gérard, le grand sage aux anecdotes savoureuses et de la jeune Laura dont la curiosité cinématographique n'a d'égal que la politesse. À vous, les vieux de la vieille, les inamovibles Borat, Titi, Tango, Vince, Tina et les autres, je vous fais toutes mes amitiés avec toute l'affection qu'un grand frère peut avoir pour ses cadets et surtout, ses amis. 
Quant à toi, cher Olivier, tu sais en quelle haute estime je te tiens; inutile de rajouter quoique ce soit à sujet. Voilà, chers amis, ce que je tenais à vous dire après une si longue absence.
Sachez que je ne vous oublie pas et que vous me manquez terriblement. Le grand frère vous a à l'oeil, mais il vous lira toujours avec bienveillance et le coeur rempli de nostalgie. A bientôt.

TumblingDollOfFlesh Inthemoodforgore