saint ange

Réalisation : Pascal Laugier

Année : 2004

Genre : Fantastique (interdit aux - 12 ans)

Durée : 1h38

Synopsis : En France, à la fin des années 50, une jeune femme est engagée dans un pensionnat qui ferme ses portes durant quelques temps. Elle est chargée d'y faire le ménage. Mais, cet endroit mystérieux possède des secrets et la curiosité de la jeune femme pourrait l'entrainer bien plus loin que ce qu'elle imagine.

La critique :

Alors que le troisième film du réalisateur Pascal Laugier, The Secret, est sorti début septembre 2012 (cinq ans déjà), je vous propose de revenir sur son premier film réalisé en 2004, Saint Ange. Produit par Christophe Gans, le film réunit notamment Virginie Ledoyen, Catriona MacColl (égérie de Lucio Fulci dans les années 80) et Lou Douillon. L'histoire se déroule en 1958, dans un orphelinat situé dans les Alpes Françaises, où, au cours d'une nuit, un petit garçon décède mystérieusement. 
Quelques jours plus tard, le pensionnat est fermé à cause de ce décès et une jeune femme, Anna, est engagée pour faire l'entretien. Elle y rencontre Francard, une directrice rigide, mais aussi Helenka, la femme à tout faire de l'établissement et Judith, une jeune handicapée mentale qui vit dans cet endroit.

La jeune femme est assez rapidement frappée par l'ambiance étrange qui règne dans cet endroit, d'autant que des bruits et des rires d'enfants retentissent un peu partout. Dans le même temps, Anna se rend compte que tout le monde connaît son secret, à savoir qu'elle est enceinte, et ce malgré ses tentatives pour le cacher. Décidée à percer le mystère des fantômes de Saint Ange, la jeune femme commence une enquête qui ne va pas lui attirer que des amis et la plonger au-delà de la réalité rationnelle. 
Avec ce premier essai, Pascal Laugier signe un film que le producteur Christophe Gans définit, à juste titre, comme " Un film de mystère à l'ancienne". Inutile d'attendre des réponses claires concernant le scénario, car le metteur en scène prend bien soin de ne livrer que peu d'éxplications, voir aucune.

 

saint_ange_2003

 

On ne saura donc rien de précis sur le pourquoi de la grossesse d'Anna ou sur la présence des fameux fantômes. C'est la raison pour laquelle le film a été le sujet de nombreuses théories explicatives à sa sortie et continue de susciter de nombreuses questions et hypothèses. C'est aussi ce qui rend ce film toujours aussi fascinant aujourd'hui, à savoir sa volonté de ne pas livrer au spectateur toutes les pièces du puzzle, le forçant à chercher lui-même ses propres réponses.
Certes, on pourrait reprocher au film de ne pas chercher à faire peur, mais ce n'est pas la volonté de Pascal Laugier qui préfère signer un film fantastique misant beaucoup sur l'atmosphère. Porté par les interpretations parfaites de l'ensemble du casting, magnifiquement réalisé et doté d'une partition musicale sublime signé Joseph Lo Duca (compositeur, notamment des musiques de la saga Evil Dead ainsi que Le Pacte Des Loups de Christophe Gans, justement), c'est donc un film certes imparfait, mais tout de même intéressant, voire exigeant, et qui garde toujours la même puissance malgré ses treize ans d'existence. 

Note : 13/20

titi Titi