v-saison-2-creee-par-scott-peters-en-2009-avec-elizabeth-mitchell-10358528jrbco

Genre : science-fiction
Année : 2011

Durée : 10 épisodes de 42 minutes environ

Synopsis : (1) On apprend les motivations réelles des « V ». Assimiler l'ADN humain et l’annihilation de l'humanité, ceci pour améliorer les « V ». Au cours de la saison, la cinquième colonne se renforce, le groupe de résistants menés par l'agent du FBI rencontre un autre groupe au réseau mondial, plus tard elle finit par en prendre la tête. Les membres de la cinquième colonne mènent de nombreuses actions pour contrecarrer les plans d'Anna, ayant des « V » à leurs côtés, parfois inattendus. La saison s'achève sur un échec de la cinquième colonne pour assassiner Anna, mais la découverte d'un groupe de résistance bien plus conséquent que la cinquième colonne. L'enfant hybride révèle ses capacités hors norme, parvenant au contrôle mental nommé « bliss » sur les humains (1).

La critique :

Est-il encore nécessaire de rappeler l'immense notoriété de la série originelle, j'ai nommé tout simplement V, réalisé par les soins de Kenneth Johnson entre 1983 et 1984 ? La série science-fictionnelle sort dans un contexte - encore - de Guerre Froide et de paranoïa ambiante. Une peur ineffable qui se traduit, entre autres, par l'arrivée d'aliens aux intentions bellicistes. V, c'est finalement cette curieuse juxtaposition entre L'Invasion des Profanateurs (Philip Kaufman, 1978), Les Envahisseurs (Larry Cohen, 1967) et La Guerre des Mondes (Byron Haskin, 1953).
Mais depuis les attentats terroristes de septembre 2001, le monde a profondément changé. Désormais, plus personne ne scrute les cieux de la même façon. Steven Spielberg a parfaitement cerné la genèse de cette décrépitude dans son remake homonyme de La Guerre des Mondes en 2005.

En 2009, les producteurs exécutifs Scott Peters, Jace Hall, Steve Pearlman et Jeffrey Bell annoncent un remake voire même un reboot homonyme de V. La série télévisée des années 1980 doit renaître de ses cendres. Mais plus question de proposer une bataille qui se déroule directement sur notre planète et opposant la Résistance humaine à de cruels envahisseurs. Ainsi, la première saison décrit une guerre insidieuse et quasi invisible, tout du moins aux yeux de la populace.
Finalement, V (2009), c'est la parfaite traduction et synthèse de notre société actuelle et contemporaine, avec cette peur immarcescible du terrorisme qui peut frapper fortuitement et surtout à tout moment. Et c'est ce qu'ont parfaitement compris Scott Peters et ses fidèles prosélytes. 

getImage

En l'occurrence, la première saison de V (2009) décevra presque unanimement les fans de la série originelle. Mais peu importe. Scott Peters et ses ouailles s'ingénient. Une deuxième saison est donc produite et réalisée dans la foulée. Cependant, les audiences ne sont toujours pas au rendez-vous. Si une troisième saison est d'ores et déjà annoncée, elle ne verra jamais le jour. Pourtant, cette saison 2 voit le retour impromptu de certains acteurs de la série des années 1980, en particulier Jane Badler - toujours dans le rôle de Diana - et de Marc Singer (cette fois-ci dans le rôle de Lars Tremont).
Vient également s'ajouter le casting de la saison 1 : Elizabeth Mitchell, Morris Chesnutt, Joel Gretsch, Logan Huffman, Laura Vandervoot, Morena Baccarin, Scott Wolf et Charles Mesure.

Attention, SPOILERS ! On apprend les motivations réelles des « V ». Assimiler l'ADN humain et l’annihilation de l'humanité, ceci pour améliorer les « V ». Au cours de la saison, la cinquième colonne se renforce, le groupe de résistants menés par l'agent du FBI rencontre un autre groupe au réseau mondial, plus tard elle finit par en prendre la tête. Les membres de la cinquième colonne mènent de nombreuses actions pour contrecarrer les plans d'Anna, ayant des « V » à leurs côtés, parfois inattendus. La saison s'achève sur un échec de la cinquième colonne pour assassiner Anna, mais la découverte d'un groupe de résistance bien plus conséquent que la cinquième colonne.
L'enfant hybride révèle ses capacités hors norme, parvenant au contrôle mental nommé « bliss » sur les humains. 

téléchargement (1)

Toujours pour des raisons d'audience, pour le moins décevantes, cette saison 2 se compose seulement de dix épisodes au lieu de douze épisodes pour la première. On ne saura jamais sur quoi débouchera cette bataille entre aliens et êtres humains. En l'occurrence, la première saison s'est surtout distinguée par ses atermoiements et son erratisme. Il faudra donc patienter jusque cette saison 2 pour voir enfin un lézard anthropomorphique avaler goulûment un rongeur.
Pour cette seconde partie, Scott Peters, le créateur de la série Les 4400, accélère largement les inimitiés. Le producteur a bien compris le message des fans désappointés. En dépit de ses qualités, la première saison de V (2009) se montrait beaucoup trop timorée pour convaincre sur la durée.

Cette saison 2 gomme en grande partie les erreurs et les errances de la précédente. Cette fois-ci, la Cinquième Colonne qui mène une résistance active contre les envahisseurs, se veut beaucoup plus oppressante. Cette deuxième saison se montre beaucoup moins élusive sur les véritables intentions d'Anna. Toujours aussi spécieuse et fallacieuse, la reine des extraterrestres exerce une véritable pression sur un membre de la Cinquième Colonne via l'enfant stellaire.
Mais les vils desseins de la reine despotique sont contrariés par sa propre mère, Diana. C'est d'ailleurs la grande surprise de cette saison 2 : le retour inopiné de Jane Badler. Mais la sexagénaire n'est plus l'alien irascible et acariâtre de la série des années 1980. Au contraire, la femme alien vante les mystères de l'âme humaine, soit la thématique primordiale de cette seconde saison. Dès lors, Scott Johnson brasse prestement d'autres thèmes passionnants, notamment la religion, le terrorisme et la propagande médiatique qui s'ingénie à faire passer les "lézards" pour des êtres pacifiques.
Oui, cette saison 2 se révèle supérieure à son auguste épigone. 
Hélas, faute d'audience (toujours la même antienne...), la série s'arrêtera subrepticement, laissant les rares fans de cette nouvelle version pantois.

Note : 14.5/20

sparklehorse2 Alice In Oliver

Synopsis de V (2009) - Saison 2 sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/V_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e,_2009)