le jeu de la mort 2

Genre : arts martiaux
Année : 1981

Durée : 1h33

Synopsis : (1) Après la mort suspecte de son ami Ching Ku, Billy Lo enquête. Il suspecte un gang de l'avoir tué. À force d'investigations, Billy finit par se faire tuer. Son frère Bobby Lo prend la suite de l'enquête. Il découvre une société secrète cachée dans une forteresse souterraine (1)

La critique :

Avant de comprendre la genèse de Le Jeu de la Mort 2, réalisé par Ng See-Yuen en 1982, il faut tout d'abord saisir l'essence de Le Jeu de la Mort premier du nom, réalisé par Robert Clouse en 1978. Si le métrage final est un plagiat éhonté exploitant outrageusement l'image de Bruce Lee, hélas décédé en 1973, le montage initial, réalisé la même année, s'appuie sur un scénario à peine griffonné par l'artiste martial. A l'origine, Le Jeu de la Mort, conçu et ratiociné par le Petit Dragon, propose plusieurs combats entre un ancien guerroyeur, désormais à la retraite, et plusieurs experts chevronnés dans les arts martiaux, entre autres, dans la manipulation des armes (bâtons et nunchakus principalement).
Officiellement, Bruce Lee tournera quarante minutes de bobine.

Mais Robert Clouse n'en a cure et ne retient que sept petites minutes tournées par le vrai Bruce Lee. Pour le reste, soit presque une heure et trente minutes de film, Robert Clouse emploie plusieurs clones du Petit Dragon, en particulier Kim Tai-Chung, qui s'échine à mimer laborieusement l'artiste martial, sans posséder néanmoins une once de son érudition et de son talent. C'est ainsi que Le Jeu de la Mort version Robert Clouse devient le film le plus notoire de la Bruceploitation.
Un nouveau genre est né et exploite outrageusement la mort voire la résurrection du petit Chinois. 
Plusieurs épigones toisent sournoisement les bacs des vidéos clubs : Bruce Le, Bruce Ly et même Bruce Bruce Li s'invitent aux inimitiés et sont autant d'avatars surannés qui connaîtront une gloire éphémère entre le milieu des années 1970 et le début des années 1980.

hqdefault (1)

Indubitablement, Le Jeu de la Mort premier du nom est une production spécieuse et fallacieuse. Factieux, Robert Clouse montre même quelques saynètes élusives des vraies obsèques de Bruce Lee. Alors pourquoi ne pas tourner, trois ans plus tard, soit en 1981, Le Jeu de la Mort 2 ou Game of Death 2 : The Tower of Death de son titre original ? Et pourtant, bien que le Petit Dragon soit décédé depuis belle lurette - presque dix ans tout de même - l'artiste martial fait bien partie de la distribution du film. Evidemment, une hérésie. Bruce Lee n'a tourné aucune séquence pour ce plagiat ignominieux et à peine dissimulé d'Opération Dragon (Robert Clouse, 1973).
La plupart des saynètes montrant le vrai Bruce Lee sont en réalité des séquences provenant du même Opération Dragon.

Le Jeu de la Mort 2 s'apparente donc à une sorte d'étrange clonage entre Opération Dragon et le premier Game of Death. Quant à Kim Tai-Chung, l'heureux élu du premier Le Jeu de la Mort, le sosie officieux de Bruce Lee reprend du service pour ce deuxième opus, à la fois dans le rôle de Billy Lo (tenu par Bruce Lee dans le premier chapitre) et celui de Bobby Lo (donc le frère de Billy). 
Donc autant dire que le scénario de Game of Death 2 brille avant tout par ses erratismes et ses amphigourismes. Attention, SPOILERS ! Après la mort suspecte de son ami Ching Ku, Billy Lo enquête.
Il suspecte un gang de l'avoir tué. À force d'investigations, Billy finit par se faire tuer. Son frère Bobby Lo prend la suite de l'enquête. Il découvre une société secrète cachée dans une forteresse souterraine. I

hqdefault

Inutile de préciser que Le Jeu de la Mort 2 suscitera les anathèmes et les quolibets au moment de sa sortie en raison de son exploitation ordurière de l'image de Bruce Lee. Bien conscient du phénomène et à l'instar de Robert Clouse, Ng See-Yuen exploite à nouveau les obsèques de l'artiste martial. Dans ce genre de production pernicieuse, le cinéaste ne recule devant rien pour promouvoir le mythe. Inutile de rechercher ici le moindre sens ou la moindre rationalité dans le scénario du film.
En vérité, le synopsis de Le Jeu de la Mort 2 pourrait se résumer ainsi : de la baston, encore de la baston, toujours de la baston et ma foi, encore et toujours de la baston, juste histoire de. Pour le reste, Ng See-Yuen emploie tous les subterfuges pour donner l'illusion d'une participation chimérique du Petit Dragon.

Certes, par quelques saynètes élusives, on verra bien le faciès de Bruce Lee. Mais dans ce genre de production racoleuse, Kim Tai-Chung, en vulgaire avatar, est condamné à apparaître subrepticement de profil ou de dos. Excepté sa petite taille et la coupe de cheveux en forme de bol, l'interprète ne partage aucune accointance physique avec le Petit Dragon. En l'occurrence, ce pseudo "Bruce Lee" n'est pas forcément le pire clone de l'artiste martial.
Mieux, Kim Tai-Chung remplit largement son office sans arriver au premier poil de la cheville gauche du véritable Bruce Lee. 
Ng See-Yuen opacifie son plagiat en rajoutant d'autres sosies officieux. Ainsi, d'illustres inconnus viennent supplanter les principaux acteurs d'Opération Dragon, sans parvenir à retrouver la fougue ni l'envie de leurs augustes prédécesseurs. Alors Le Jeu de la Mort 2 est-il un film d'arts martiaux aussi putassier qu'il en a l'air ? Oui et non.
Oui si on admoneste et brocarde, à juste titre, toutes les turpitudes de ce genre de production. Non si on regarde ce film de baston pour ce qu'il est : une série B impécunieuse qui propose des chorégraphies plutôt correctes, à défaut d'être réellement transcendantes. Dans cette guerre des faux Bruce Lee condamnés à mimer benoîtement l'original, d'autres productions se fourvoieront elles aussi dans des scénarios et concepts stériles. 
A réserver aux irréductibles du genre, soit cinq personnes dans le monde. Parfaitement non notable, donc !

Note : ?

sparklehorse2 Alice In Oliver

(1) Synopsis du film sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jeu_de_la_mort_2