vampire vous avez dit vampire film

Genre : horreur, épouvante (interdit aux - 12 ans)
Année : 1985
Durée : 1h46

Synopsis : Charlie Brewster est un adolescent sans histoire. Il partage sa vie entre sa mère, sa petite amie, ses copains et ses séries préférées à la télévision sur les films d'horreur de série B. Tout va être bouleversé lorsqu'il va découvrir que son nouveau et séduisant voisin est un monsieur qui a les dents longues. 

La critique :

Il faut se rendre sur le site SensCritique et en particulier sur le lien suivant : https://www.cinetrafic.fr/top-film-de-vampire pour déceler le Top 50 des meilleurs films de vampires. Dans ce classement à la fois exhaustif et subjectif, les thuriféraires de ce registre cinématographique ne seront pas surpris de trouver des oeuvres telles que Dracula (Francis Ford Coppola, 1992), Entretien avec un vampire (Neil Jordan, 1994), Une Nuit En Enfer (Robert Rodriguez, 1996), Le Bal des Vampires (Roman Polanski, 1967), Morse (Tomas Alfredson, 2008), Blade (Stephen Norrington, 1998), Vampires (John Carpenter, 1998), ou encore Nosferatu le vampire (Friedrich Wilhelm Murnau, 1922) parmi les productions les plus proéminentes. A contrario, ce Top 50 contient aussi, à notre goût, quelques inepties cinématographiques. Ainsi, plusieurs épisodes de la saga Twilight apparaissent et culminent parmi les 20 premières places de ce classement. Une hérésie !

Vient également s'agréger Vampire, vous avez dit vampire ?, réalisé par les soins de Tom Holland en 1985. Curieusement, ce long-métrage, à la fois fantastique, truculent et horrifique n'apparaît pas dans le Top 50 précédemment mentionné. Une fadaise. C'est d'autant plus surprenant que Vampire, vous avez dit vampire ? va se solder par un succès pharaonique au box-office lors de sa sortie en salles. En sus, le métrage s'arroge plusieurs récompenses éminentes, notamment trois Saturn Awards (meilleur film, meilleur scénario et meilleur acteur dans un second rôle pour Roddy McDowall), le prix de la critique lors du festival de Fantasporto, ainsi que le prix Dario Argento lors du festival international du film fantastique d'Avoriaz en 1986 (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vampire,_vous_avez_dit_vampire_%3F). Avec les années, Vampire, vous avez dit vampire ? va même s'octroyer le statut de film culte.

holland-fright-night-3

Reste à savoir si cette bisserie, nantie d'un modeste budget (à peine dix millions de dollars), mérite de telles idolâtries. Réponse à venir dans les lignes de cette chronique... Vous l'avez donc compris. Vampire, vous avez dit vampire ? fait évidemment référence dans l'univers du vampirisme et des créatures de la nuit. Succès mirobolant oblige, un second chapitre, Vampire, vous avez dit vampire 2 ? sera réalisé par Tommy Lee Wallace en 1989. Bien des années plus tard, le film originel de Tom Holland fera l'objet d'un remake, Fright Night (Craig Gillespie, 2011), lui aussi imité par un second chapitre, soit Fright Night 2 (Eduardo Rodriguez, 2013).
Quant à Tom Holland, le cinéaste, féru d'épouvante, n'a jamais caché son extatisme ni son effervescence pour le cinéma bis.

Rappelons que le metteur en scène et scénariste américain reste le célèbre démiurge de Chucky, la poupée sanguinaire. En outre, Vampire, vous avez dit vampire ? constitue sa toute première réalisation, ainsi que son oeuvre la plus éloquente. Par la suite, Tom Holland ne rééditera pas les mêmes performances cinématographiques même s'il enchaînera avec Jeu d'Enfant (1986), Meurtre par intérim (1993), Les Langoliers (1995), La Peau sur les Os (1996), ou encore l'épisode Péchés de jeunesse pour la série Les Maîtres de l'Horreur (2007).
La distribution de Fright Night, version 1985, se compose de Chris Sarandon, Roddy McDowall (déjà précité au cours de cette chronique), William Ragsdale, Amanda Bearse, Stephen Geoffreys, Jonathan Stark et Art Evans.  

3374285

Attention, SPOILERS ! Charlie Brewster, un jeune éphèbe, (1) voit s’installer dans la maison à côté de chez lui un bien inquiétant voisin, un certain Jerry Dandrige. Tellement inquiétant qu’il croit très bientôt dur comme fer qu’il s’agit d’un vampire, un vrai ! A force de surveillance et de quiproquos en tout genre, son intuition va s’avérer exacte. Aidé d’un chasseur de vampires de pacotille et de ses amis, il va tout tenter pour essayer d’éradiquer cette menace si particulière… (1). Certes, par le passé, le Nosferatu de Murnau avait durablement estourbi les persistances rétiniennes en se drapant d'assonances méphitiques et eschatologiques. Quelques décennies plus tard, c'est au tour de la Hammer, une firme britannique, de lutiner et de s'accointer avec le genre horrifique via plusieurs épisodes consacrés aux tribulations putrides de Dracula.

Durant les années 2000, les vampires seront galvaudés et usurpés par les oaristys amoureux du couple formé par Bella et Edward à travers la saga Twilight.
Heureusement, cette franchise lucrative et mercantiliste trouvera ses parfaits antagonistes avec le superbe Morse et son remake américain, Laisse-moi entrer (Matt Reeves, 2010). Durant les années 1980, l'horreur s'acoquine également avec la lycanthropie via Le Loup-Garou de Londres (John Landis, 1981) et Hurlements (Joe Dante, 1981). Parmi ce banquet plantureux et principalement composé de chair humaine putrescente, les suceurs de sang font donc office de nouveaux convives.
Autant l'annoncer sans fard. Encore aujourd'hui, Vampire, vous avez dit vampire ? reste l'un des meilleurs films de genre. 

Fright-Night

Certes, les références sont à la fois probantes et évidentes. En l'occurrence, Tom Holland voue une véritable dilection pour les productions de la Hammer, et en particulier pour Les Cicatrices de Dracula (Roy Ward Baker, 1970), qu'il cite via un clin d'oeil matois et élusif. Pourtant, à la base, le script de Vampire, vous avez dit vampire ? suit un cheminement des plus classiques et conventionnels. Un jouvenceau, fan de séries B et de films d'horreur, suspecte et accuse son nouveau voisin, Jerry Dandrige, de s'adonner au vampirisme. Pis, l'homme, à priori opulent, attire des jeunes femmes dans sa demeure sous la complicité béate d'un fidèle dévot.
Ces dernières succombent à son charme ineffable et tombent en pâmoison après avoir subi la morsure du vampire !

A partir de ce schéma primaire et simplissime, Tom Holland fait montre de déférence envers un cinéma bis qu'il déifie et divinise à travers la figure chenue de Peter Vincent. L'homme sénescent n'est plus cette vedette flamboyante de jadis et adulée par Charlie Brewster. En vérité, Peter Vincent est une célébrité déclinante et menacée de licenciement par ses propres producteurs. Le présentateur est encore nostalgique de toutes ces séries B surannées qui ont érigé le vieux cinéma d'horreur de jadis, celui de Frankenstein, du loup-garou, de la momie et de Dracula... en des temps immémoriaux !
Une autre époque en somme... Plus qu'une série B, Vampire, vous avez dit vampire ? annonce, par de finauds stratagèmes, la dernière absoute d'un cinéma débarrassé du carcan hollywoodien. Et c'est exactement ce que symbolise, bon gré mal gré, la figure usitée de Peter Vincent.

Pourtant, l'homme au visage blafard va retrouver une certaine vitalité au contact de Charlie Brewster. Le temps de quelques belligérances horrifiques, il devient ce prédateur et ce chasseur de vampires, un peu à la manière d'un Van Helsing. Roublard, Tom Holland a bien conscience de la caducité de nos deux héros d'infortune. Aux yeux des créatures vampiriques, Peter Vincent et Charlie Brewster constituent, au mieux, du menu fretin. Pourtant, Tom Holland joue habilement avec cet oxymoron. Mieux, le cinéaste peut escompter sur la précellence de son casting, en particulier sur Roddy McDowall, qui incarne à merveille, la figure à priori décadente de Peter Vincent.
Pour le reste, difficile d'évoquer le cas de Fright Night sans ratiociner sur la tension sexuelle qui nimbe la quasi intégralité de cette pellicule. Certes, certains contempteurs maronneront et clabauderont à raison sur certains maquillages et effets spéciaux obsolètes, mais il faudrait vraiment faire la fine bouche pour ne pas apprécier, ni se délecter, de cet excellent cru vampirique !

Note : 16/20

sparklehorse2 Alice In Oliver

(1) Synopsis du film sur : http://www.grimmovies.com/2012/06/26/critique-vampire-vous-avez-dit-vampire-tom-holland-1985/