Vous l'avez sans doute subodoré, voire remarqué, mais depuis quelques temps maintenant (aisément plusieurs mois), Cinéma Choc entreprend une rétrospective des "Mondo", des shockumentaries et des death movies qui pullulent dans le cinéma underground. Si la plupart côtoient les affres et les écueils de l'opportunisme et de l'inconvenance, certains méritent tout de même qu'on s'y attarde. Tous les films évoqués dans ces lignes ont été et/ou seront bientôt chroniqués sur Cinéma Choc. Nous vous convions à lire les billets en vous rendant dans les index des films ou dans la section "rechercher" (colonne droite du blog). Voici donc la liste, que l'on espère foisonnante et exhaustive, de toutes ces pellicules à visionner et éventuellement à retenir :

A_Certain_Kind_of_Death

A Certain Kind of Death (Blue Hadaegh et Grover Babcock, 2003) : chronique à venir... Un shockumentary très éloigné des death movies habituels et qui se polarise sur la mort et en particulier sur l'isolement social nimbe l'ultime trépas.

act of seeing with one's own eyes

The Act of Seeing with One's Own Eyes (Stan Brakhage, 1971) : "Ce film se singularise des shockumentaries adventices et habituels via une exploration chirurgicale des cavités et des excavations du corps humain. Le film ne cède jamais à la tentation du "Mondo", ni du consumérisme à satiété pour arborer une dilection probe et sincère pour la mort, et plus précisément pour la dissection de macchabées".

addio ultimo uomo

Addio Ultimo Uomo (Angelo et Alfredo Castiglioni, 1978) : "Corrélativement à toutes ces saynètes de boucherie et de sauvagerie pratiquées sur des animaux d'infortune, le film se centre aussi sur notre propre société insouciante et n'hésite pas à montrer quelques scènes pornographiques pour justifier ses allocutions souvent ordurières".

adieu-afrique-1966-french-film-poster-9494

Africa Addio (Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi, 1966) : "La barbarie va augmenter crescendo pour atteindre son paroxysme avec des exécutions sommaires présentées sans détour, des mutilés de guerre filmés en gros plan et l'exposition complaisante de corps disloqués jonchant les rues où se sont déroulées les guérillas urbaines..."

arquivos da morte black

Arquivos Da Morte Black (?, 2007) : "Ici, la mort, sous ses aspects les plus méphitiques, transparaît à travers des assassinats, des suicides, des enfants estropiés, voire des nourrissons victimes de malformations et d'excroissances et, in fine, des accidents routiers d'une rare brutalité".

black metal veins

Black Metal Veins (Lucifer Valentine, 2012) : chronique du film à venir... Un shockumentary âpre et extrême sur les effets délétères de la drogue.

bombe

La Bombe - The War Game (Peter Watkins, 1962) : "Produit par la BBC, The War Game pose le postulat d'une hypothétique Troisième Guerre Mondiale. A partir de là, quelles seraient les conséquences immédiates de cette bombe atomique ? Ses corollaires sur les survivants, les cadavres et la population ?"

buried in the sand

Buried in the Sand - The Deception of America (Mark Taylor, 2004) : "A travers un documentaire choc, témoignant sur la réalité des exactions perpétrées par l'armée irakienne du temps de Saddam Hussein, le journaliste Mark Taylor nous présente des images interdites, saisies par les soldats américains. Une compilation de vidéos réelles sur cette période de terreur qui a entraîné l'Amérique aux confins d'une guerre à la barbarie d'un autre âge".

c'est arrivé près de chez vous

C'est Arrivé Près de Chez Vous (1992) : "Iconoclaste, trash, corrodant, incisif et violent, C'est Arrivé près de chez Vous rompt avec la morosité d'un cinéma beaucoup trop pudibond pour proposer, à l'inverse, un spectacle à la fois abject, condescendant et jubilatoire".

cibo di violenza

Cibio Di Violenza (Bazz Hancher, 2015) : chronique du film à venir... sur un shockumentary anthropophagique et forcément polémique.

the-dark-side-of-porn-the-real-animal-farm_mp4_snapshot_44_03_149

The Dark Side of The Porn - The Real Animal Farm (2005) : chronique du film à venir... Une série documentaire qui se polarise sur l'industrie pornographique et en particulier sur le film Animal Farm, un long-métrage porno danois déviant et qui traite de la zoophilie...

death2kuffar

Death2Kuffar (?, 2008) : "Death2Kuffar se transforme alors rapidement en foire aux horreurs quand femmes et enfants (dont les plus jeunes ne paraissent pas avoir 10 ans) sont passés à trépas via le joug du couteau".

death file red

Death File Red (?, 1998) : "Le film montre ostensiblement des dépouilles d'adultes, de femmes, de vieillards et d'enfants sans distinction et dépérir sous un soleil de plomb, inlassablement assaillis par des brachycères qui se délectent de leurs sueurs et de leur chair en putréfaction". 

death scenes 2

Death Scenes 2 (Nick Bougas, 1992) : "Lors de son ultime segment, Death Scenes 2 se centre sur d'interminables opérations chirurgicales, à fortiori des corps utilisés par des étudiants en médecine pour apprendre tous les arcanes de l'ondothologie expérimentale".

Der_Weg_Nach_Eden

Der Weg Nach Eden (Robert Adrian Pejo, 1995) : "Froid comme l’enfer et tranchant comme le scalpel, Der Weg Nach Eden est une œuvre qui remue l’estomac par son abrupte réalité".

images

Des Morts - Of The Dead (Thierry Zeno, 1979) : "Des images surprenantes, choquantes, parfois insoutenables, qui ne sont pourtant que le témoignage le plus authentique de différentes cultures de la mort à travers le monde".

ensuring your place in hell

Ensuring your place in Hell (?, 2000) : "cet OFNI morbide, qui suinte la putréfaction et le macabre par tous les trous de la pellicule, évolue dans une atmosphère à congeler un iceberg et à donner des envies urgentes de suicide aux spectateurs les plus optimistes".

executions

Executions (David Herman et Arun Kumar, 1995) : "De la condamnation à mort d'un simple criminel sous la guillotine à la solution finale par gazage des nazis dans les camps de concentration en passant par les génocides du Rwanda ou de l'ex-Yougoslavie, les réalisateurs nous présentent sans détour l'horrible panel des atrocités commises par l'homme tout au long du vingtième siècle".

faces of d

Faces of Death (John Alan Schwartz, 1978) : Sans doute le film prodrome du genre "death movie", qui s'inspire lui-même de Mondo Cane, soit le long-métrage pionnier du "Mondo".

facing reality

Facing Reality (Brian Gibson, 2010) : chronique du film à venir... Mais autant dire qu'il tabasse celui-là ! Désolé de ne pas en révéler davantage...

german concentration camps factual survey

German Concentration Camps Factual Survey (Alfred Hitchcock et Sidney Bernstein, 1944/2014) : "Ainsi, German Concentration Camps Factual Survey conglobe et conglomère les images et les lithographies les plus mortifères".

inhumanities

Inhumanities (Harvey Keith, 1989) : "Inhumanities remplit doctement son office et n'a pas à rougir de la métaphore avec les death movies les plus brutaux de sa catégorie".

junkfilms1

Junk Films (Kiyotaka Tsurisaki, 2006) : "L'image la plus choquante étant certainement celle d'un homme dont le visage a été au trois quart arraché par le pare buffle d'un 4X4".

killing of America

The Killing Of America (Leonard Schrader et Sheldon Renan, 1982) : "The Killing of America permet de revisiter la culture américaine sur plusieurs décennies, les années 1960 et 1970 principalement. Il reste sans doute l'un des "Mondo" les plus pertinents et les plus perspicaces autant par ce qu'il montre, autant par ce qu'il dénonce".

memory of the camps

La Mémoire Meurtrie - Memory of the Camps (Alfred Hitchcock et Sidney Bernstein, 1945/1985) : "Ce documentaire oublié rappelle que le devoir et le travail de mémoire ne doivent jamais défaillir... Plus jamais !"

Mondo_Cane

Mondo Cane (Gualtieri Jacopetti, Max Cavala et Franco Prosperi, 1962) : "Certes, les siècles et les millénaires se sont écoulés depuis l'Âge de Pierre. Pourtant, l'homme reste intrinsèquement relié à ses pulsions primitives à travers des rites ancestraux, cultuels et séculaires. Tel est le message ânonné par Mondo Cane".

mondo magic

Mondo Magic (Angelo et Alfredo Castiglioni, 1975) : "Ce shockumentary se polarise sur des coutumes et des traditions ancestrales qui consistent, entre autres, à se baigner et à se sustenter des déjections urinaires et anales d'animaux, l'objectif expiatoire étant d'obtenir et de recevoir la miséricorde des cieux, par ailleurs peu cléments".

MDPOPE 2

Most Disturbed Person On Planet Earth - The Movie et Most Disturbed Person On Planet Earth 2 (Thomas Extreme, 2013 et 2014) : ""Les ignominies présentées à l'écran sont si nombreuses que leur description en deviendrait fastidieuse, sans intérêt et pour tout dire, sadique".

orozco

Orozco The Embalmer (Kiyotaka Tsurisaki, 2001) : "Orozco The Embalmer est un death movie. C'est-à-dire un film qui présente de véritables morts à l'écran. Que ce soient des cadavres ou des décès en direct, ici pas d'artifices ni d'effets spéciaux. Le death movie, ce n'est pas du cinéma, mais le réel avec son lot de banales atrocités".

philosophy_poster

Philosophy Of A Knife (Andrey Iskanov, 2008) : Souvent considéré comme l'un des films les plus brutaux et extrêmes de sa catégorie. Si Philosophy of a Knife ne mérite pas de telles acrimonies, il reste néanmoins un film extrême, underground et irrévocable sur un sujet évidemment polémique.

Savage-Man-Savage-Beast-Zumbalah-1976-movie-10

Savage Man Savage Beast (Antonio Climatti et Mario Morra, 1975): "Beaucoup plus trash que Mondo Cane et bien moins factice que Faces Of Death, ce métrage italien est doté d'atouts non négligeables et d'une idéologie moins nauséabonde que certains spécimens de son acabit".

Sorgoi_Prakov my european dream

Sorgoï Prakow - My European Dream (Rafaël Cherkaski, 2013) : "Sous ses faux airs de film touristique et de pseudo documentaire, Sorgoï Prakov s'apparente bel et bien à une allégorie sur le processus de déshumanisation".

strange and the gruesome 

The Strange and the Gruesome (Gorgon Videos, 1999) : "The Strange and The Gruesome fait donc figure de "Mondo" iconoclaste et transgresse les syllogismes triviaux et routiniers des "Mondo" habituels".

Terriens

Terriens - Earthlings (Shaun Monson, 2005) : "Earthlings pointe et morigène les effets délétères de la mondialisation. La grande force de ce capitalisme fallacieux repose sur sa capacité à transformer nos pulsions primitives et reptiliennes en produits de consommation courante".

Threads

Threads (Mick Davis, 1984) : "Plus qu'une analyse sociologique sur la fin du monde et d'une nation en particulier, le film psychanalyse un capitalisme qui s'adapte à cette situation de conflagration globale. Pour assainir les populations, les gouvernements instaurent des régimes militaires et totalitaires".

maxresdefault

Torture Made In USA (Marie-Monique Robin, 2010) : "Diffusé sur la chaîne Arte en 2011, ce documentaire est soutenu par plusieurs organisations, dont Amnesty International. Autant le dire tout de suite. Il s'agit d'un documentaire choc, scandale et éminemment polémique, ainsi que politique".

traces of death

Traces of Death (Damon Fox, 1993) : "Si Traces of Death se singularise, c'est par cette appétence pour le bistouri via l'exploration des cavités abdominales, l'équarrissage du corps humain dans la moindre de ses anfractuosités intestinales, et évidemment par cette avidité pour l'exploration du cerveau et de ses diverses circonvolutions neuronales".

true gore

True Gore (M. Dixon Causey, 1987) : "True Gore est le film qui a établi les bases du shockumentary tel que nous le connaissons aujourd'hui. Surpassant par l'agressivité de son visuel bon nombre d'oeuvres soi-disant chocs beaucoup plus récentes, il s'en démarque aussi par le brio d'une réalisation inventive, à défaut d'être géniale".