ken le survivant north star

Genre : science-fiction, action, arts martiaux
Année : 1995
Durée : 1h43

Synopsis : Des temps futurs, une planète réduite au chaos après le passage de l'Apocalypse. La population de Southern Cross est gouvernée par un maître des arts martiaux, Lord Shin. Quand le maître de la galaxie North Star est tué, les choses vont changer à Southern Cross...  

La critique :

A l'origine, Ken le Survivant, ou Hokuto No Ken de son titre original, soit le poing de la Grande Ourse dans sa traduction littérale, est une série de mangas qui va connaître la gloire et la consécration au milieu des années 1980. Les deux auteurs, Buronson et Tetsuo Hara, décident de transmuter le manga de type shonen en série télévisée. Le monde de Ken le Survivant décrit un monde post-apocalyptique décimé par un holocauste nucléaire. Ainsi, le manga s'inspire largement de l'univers de Mad Max (George Miller, 1979) tout en rajoutant une bonne dose de violence, d'arts martiaux et autres déviances sanguinolentes. Contre toute attente, la série animée est diffusée en France dans l'émission Le Club Dorothée.
A des heures de grande audience, les jeunes gosses assistent béatement à des scènes d'une violence inouïe. 

Ken le Survivant suscite alors la polémique, le scandale et les quolibets des associations parentales. La série animée s'arrête alors subrepticement au 84e épisode. Le Club Dorothée est prié de retirer le manga animé de son programme. Même les doubleurs français s'interrogent sur l'idéologie sous-jacente et néo-fascisante prônée par Ken le Survivant. Heureusement, Buronson et Tetsuo n'ont pas de telles velléités. Ken le survivant se termine donc sur le combat entre Kenshiro (Ken dans la version française) et Raoh (Raoul dans la VF). Bien que censurée, vouée à l'opprobre et aux gémonies la saga se poursuit avec Hokuto No Ken 2
Cette seconde partie ne sera pas diffusée en France, mais elle reste néanmoins accessible et disponible en dvd, dans sa version japonaise et sous-titrée en français. 

hqdefault (1)

 

Parallèlement, d'autres OAV sortent dans la foulée, Shin Hokuto No Ken (Takashi Watanabe, 2003/2004), Hokuto No Ken 1 : l'ère de Raoh (Takahiro Imamura, 2006), Hokuto No Ken 2 : l'héritier du Hokuto (Takahiro Imamura, 2007) et Hokuto No Ken 3 : la légende de Kenshiro (Kobun Shizuno, 2008). Une adaptation cinématographique, Ken le Survivant - Fist of the North Star, réalisée par Tony Randel, voit même le jour en 1995. Hélas, le film est un effroyable nanar et laisse les fans du manga original pantois. C'est, par ailleurs, ce même long-métrage qui fait l'objet d'une chronique dans nos colonnes. S'attaquer au manga originel est une lourde besogne et requiert une lecture - à la fois systémique et panoramique - du matériel de base.
On pouvait légitimement se montrer dubitatif à l'aune de cette adaptation, d'autant plus que Tony Randel a rarement brillé par le passé, à l'exception de Hellraiser 2 (1988).

Quant au manga, le support se fractionne en plusieurs sections bien distinctes : l'affrontement entre Ken et Shin qui débouche sur l'enlèvement de Julia (la fiancée de Kenshiro), la résurgence de Ken qui doit à nouveau en découdre et se colleter avec son ennemi mortel, l'apparition inopinée de Rey (de l'école du Nanto), la prison de Cassandra, la rencontre avec les deux frères de Ken (Toki et Raoul), une guerre proclamée entre le Hokuto Shinken et le Nanto Seiken, puis (enfin...) le pugilat final entre Kenshiro et Raoul... En l'occurrence, ces diverses segmentations ne concernent que la première partie de Ken le Survivant. En outre, Ken le Survivant - Fist of the North Star se polarise uniquement sur le combat entre Shin et Kenshiro.
Pour souvenance, cette partie n'est pas forcément la segmentation la plus probante du manga d'origine, mais il faut bien amorcer les inimitiés et surtout introduire un héros en déliquescence, surtout après sa défection contre son ennemi mortel (donc, Shin, au cas où vous n'auriez pas tout suivi...).

hqdefault

 

Pour l'anecdote superfétatoire, Ken le Survivant - Fist of the North Star est sorti sous plusieurs intitulés, notamment North Star : la légende de Ken le Survivant ou (tout simplement) sous le cryptonyme de Ken le SurvivantLe film de Tony Randel souffre d'une autre impéritie. Il s'agit d'une adaptation américaine et non d'une version japonaise. Par le passé, le cinéma bis hollywoodien a souvent démontré son incurie pour adapter (psalmodier...) leurs compères asiatiques. Hélas, Ken le Survivant - Fist of the North Star ne déroge pas à la règle. Pour Tony Randel et ses producteurs, il faudra se départir avec un budget anémique, digne des facéties d'une série B (voire presque d'une série Z...).
Reste à savoir si Ken le Survivant est bel et bien le fiasco annoncé. Réponse à venir dans les lignes éparses de cette chronique...

En l'occurrence, le film n'a pas échappé à l'oeil truculent et avisé du site Nanarland via une chronique sardonique (Source : https://www.nanarland.com/Chroniques/chronique-ken-ken-le-survivant.html). Ken le Survivant ne part donc pas sous les meilleurs auspices. Pourtant, nonobstant son impécuniosité, le film regroupe quelques faciès bien connus du cinéma bis, notamment Gary Daniels, Costas Mandylor, Malcolm McDowell et Chris Penn. Viennent également s'additionner Nalona Herron, Isako Washio, Melvin Van Peebles, Downtown Julie Brown, Dante Baso, Tracey Walter, Clint Howard et Big Van Vader. Mais trêve de vergibérations et de palabres et passons à l'exégèse du film. Attention, SPOILERS ! (1) En l'an 199X, la terre fut entièrement consumée par l'enfer de la guerre nucléaire. Les continents s'éventrèrent et les mers se desséchèrent.

kenlesurvivant02

 

Cependant, la race humaine n'avait pourtant pas disparu. Cette nouvelle ère ne connaissait plus qu'une seule loi, la loi du plus fort. C'est dans ce monde dévasté qu'un homme suivant sa destinée va redonner espoir aux faibles et aux opprimés en combattant l'oppresseur sous la bannière de la croix du nord, grâce au Hokuto Shinken. Un art martial d'assassin se transmettant depuis 1800 ans à un unique héritier, consistant à presser les points vitaux de l'adversaire pour causer une explosion interne des organes. Mais ce héros devra se confronter à son plus grand rival, Shin, le leader de la croix du sud, lui ayant déjà par le passé infligé une défaite... (1) Autant l'annoncer sans ambages.
Oui, Ken le survivant - Fist of the North Star est un nanar... Et un vrai, donc 100% pur jus ! Oui, Ken le survivant - Fist of the North est bel et bien le naufrage décrié et anathématisé.

Les thuriféraires du manga originel sont priés de sécher leurs larmes et de retourner prestement dans leurs pénates ! Certes, on retrouve bien cette ambiance post-apocalyptique, ainsi que cet aspect thaumaturgique symbolisé par le retour de Kenshiro. Mais, pour le reste, cette adaptation ciné dénature le matériel d'origine. Ainsi, Tony Randel choisit d'éluder cette dichotomie entre le yin et le yang, donc entre le Hokuto Shinken et le Nanto Seiken. Ken s'approxime lui aussi à un guerrier fantoche qui passe son temps à traverser des contrées désertiques, inlassablement à la recherche de son énamouré. Sur ces entrefaites, Ken le survivant élude aussi toute trame narrative, et par conséquent toute dramaturgie relative. Aux abois, Gary Daniels n'incarne jamais, ou alors de façon sporadique, un protagoniste revanchard et en pleine déréliction. Surtout, la violence inhérente au manga est expressément évincée au profit d'un film d'action beaucoup trop pingre et timoré. Certes, par séquences, on assiste, éberlué, à quelques crânes enflés et qui implosent de façon ostentatoire. Hélas, Ken le Survivant se montre beaucoup trop parcimonieux en termes d'érubescences. Pour une raison qui nous échappe, notre héros fantomatique est affublé du titre de "chevalier de Véga", mais sans aucune explication supplétive.
En résulte une adaptation ubuesque, indolente et filmée par le pied gauche de Tony Randel. Dans le même genre, on lui préférera amplement Riki-Oh - The Story of Ricky (Lam Ngai-kai, 1991), une adaptation officieuse de Ken le Survivant.

 

Côte : Nanar

(1) Synopsis du film sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/North_Star_:_La_L%C3%A9gende_de_Ken_le_Survivant

 

sparklehorse2 Alice In Oliver